×
BC Boncourt
Application officielle
Google Play
Afficher
Direct
Chargement en cours...

Actualités SBL

Le BC Boncourt termine la saison en beauté

Retour sur le dernier weekend du tour de promotion/relégation ainsi que sur la saison écoulée...

Boncourt – Swiss Central Basket

85-73 (46-27)

Dimanche soir, le rideau est tombé sur la saison de basketball du BC Boncourt. Les deux derniers matchs du tour de promotion – relégation disputés face à Swiss Central Basket et Winterthur ont conforté la place des frontaliers au classement de cette compétition. Vendredi soir, les pensionnaires du Chaudron ont livré une copie pleine offrant très peu de répit à une équipe de Suisse Centrale qui avait encore un œil sur le titre de champion de Suisse de ligue B. Bien que privés de Glover, Boncourt a montré du caractère et de la volonté à l'image d'un Brian Morris inarrêtable. A la mi match tout était pratiquement dit puisque les rouges et blancs devançaient les joueurs alémaniques de près de 20 points (46-27). La seconde période permis à Boncourt d'assoir sa supériorité et de conclure cette rencontre par une nouvelle victoire.

Winterthur – Boncourt

66-74 (40-39)

48 heures plus tard, Boncourt prenait la direction de Winterthur pour une dernière rencontre sans enjeu puisque que les frontaliers étaient certains de garder la deuxième place au classement. Malgré cela. Les Boncourtois ont fait le job de belle manière pour mettre à la raison une équipe Zürichoise qui a traîné son spleen durant toute cette nouvelle compétition. Ce match fut particulier pour Ismaël N'Diaye, le brave capitaine, qui portait pour la dernière fois le chandail d'une équipe pour laquelle il a tant donné. Bien que menés au score à l'heure du thé (40-39) les protégés d'Antoine Petitjean ont su trouver les arguments pour comptabiliser une 7ème victoire synonyme de place de leader ex-aequo aux points (Massagno terminant premier relativement aux confrontations directes entre les deux équipes).

Les points forts de la saison

La saison qui vient de s'achever laisse toute fois un goût d'inachevé. Ayant construit une équipe pour décrocher une place pour les play off, les Boncourtois sont passés à côté d'un début de championnat qui était à leur portée. La première rencontre et la venue d'Union Neuchâtel aurait dû permettre de lancer la saison de belle manière. A cette occasion, les Neuchâtelois paraissaient l'adversaire idéal pour comptabiliser car ils se présentaient dans le Chaudron amputés de 4 éléments majeurs. Boncourt, un peu trop sûr de lui, n'a pas su profiter de l'aubaine et moralement a marqué le coup.

Cette entrée en matière, résume à elle seule le parcours en demi-teinte produit par les frontaliers. Holloway n'ayant pu résister à l'appel des « lires » italiennes, Le BCB s'est trouvé amputé de la matière grise dont il avait tant besoin. Le club Ajoulot venait de perdre, certes un joueur, mais avant tout un leader capable de tirer à profits toutes les qualités d'un groupe. Ce manque de caractère associé au talent sont à l'origine de nombreux matches perdus « honorablement ». Boncourt dominateur dans les premières parties de matches perdaient tout le bénéfice de leur travail par des fins de matches cauchemardesques. C'est dans ces moments-là, qu'un véritable point d'encrage aurait été nécessaire pour apporter l'expérience et le savoir-faire qui faisaient défaut au reste de la troupe.

Le BCB n'a pas été épargné par la malchance et les blessures à répétitions qui ont décimé le contingent et offert, parfois trop facilement, les deux points de la victoire à leurs adversaires. Le match contre Monthey à domicile en est l'exemple typique. Dominateurs et entreprenants comme jamais, les frontaliers ont conduit les débats de très belle manière. A moins de dix minutes du terme de la partie, ils étaient largement en tête et l'issue de la rencontre ne faisait plus aucun doute. Malheureusement, deux joueurs majeurs, Morris et Jenkins quittèrent sur blessure leurs coéquipiers qui ne purent résister au retour des Valaisans. C'était la quatrième rencontre du premier tour et déjà un véritable tournant pour la suite des opérations. Jenkins sera absent 8 semaines et Morris ne retrouva ses sensations que dans le troisième tour qualificatif, c'en était beaucoup trop pour des frontaliers qui n'avaient, parfois, que leur courage à proposer.

L'effet Chaudron n'a pas joué le rôle tant attendu par les frontaliers. De forteresse difficile à prendre, le Chaudron a perdu de son effet. Certes, une nouvelle fois, le public est venu en masse pour pousser les joueurs à la victoire et donner de la voix mais malheureusement cela n'a pas suffi pour permettre à la troupe d'Antoine Peititjean d'être au rendez-vous. Des adversaires moins respectueux et des locaux pas prêts à lutter sur la durée d'un match peuvent expliquer en partie les nombreuses défaites concédées à domicile.

Malgré tout, Boncourt est passé tout près des play off. Il n'a manqué qu'une seule victoire pour voir le BCB se retrouver dans la cour des grands et répondre ainsi aux objectifs de début de saison. Comme quoi, la réussite ne tient qu'à un fil mais faut- il encore savoir la provoquer.

Jacques Chapuis

Retourner à la liste des actualités SBL